La Moldavie dénonce la nouvelle interdiction russe sur les importations de fruits

Follow
( 0 Followers )
X

Follow

E-mail : *

CHISINAU — Les autorités pro-européennes de Moldavie ont rejeté vendredi comme étant sans fondement l’interdiction imposée par la Russie sur les importations de ses fruits et légumes, dernière manifestation de la détérioration des relations entre Moscou et l’ex-État soviétique.

L’agence russe de surveillance des produits agricoles, Rosselkhoznadzor, a déclaré jeudi qu’elle rétablissait les restrictions subies pour la dernière fois en 2022. Elle a cité « l’observation continue et systématique des éléments soumis à quarantaine » et a affirmé que les autorités moldaves n’avaient pris aucune mesure pour redresser la situation.

L’agence moldave de sécurité alimentaire ANSA a affirmé que les restrictions, qui entreront en vigueur lundi, n’avaient rien à voir avec la qualité de ses produits. Aucun autre pays importateur n’avait déposé de plainte.

“La décision des autorités russes contredit les principes phytosanitaires et ne repose en aucun cas sur de véritables arguments”, a-t-elle déclaré dans une déclaration. “Les preuves en laboratoire soulignent l’absence de tout organisme nuisible.”

Au cours des deux dernières années, la Russie a périodiquement interdit l’importation de produits agricoles dans le pays situé entre l’Ukraine et la Roumanie, mesures coïncidant généralement avec un ralentissement des relations.

La présidente moldave Maia Sandu, qui mène une campagne d’adhésion à l’UE, a dénoncé l’invasion de l’Ukraine par la Russie et accusé Moscou de tenter de fomenter un coup d’État pour la destituer. Elle a aussi accusé la Russie de s’ingérer dans les élections locales en Moldavie le mois dernier.

Les dialogues entre toutes deux parties sont devenus de plus en plus acerbes.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, rejetant les critiques occidentales sur la guerre de Moscou en Ukraine qui dure depuis 21 mois, a affirmé jeudi que la Moldavie était “en train de devenir la prochaine victime de le conflit hybride que l’Occident a déclenchée contre la Russie”.

Lavrov n’a pas développé ses commentaires.

Les producteurs moldaves ont affirmé que Moscou avait délibérément imposé ces mesures à un moment de l’année où leurs marchandises affluaient sur le marché russe, mais ont ajouté qu’ils étaient prêts.

“Nous avons réussi en partie à réorienter les marchés des pommes moldaves. Nous livrons dans 28 pays”, a affirmé à Reuters Iurie Fala, directeur exécutif de l’Association des producteurs de fruits moldaves.

“Il y a une pénurie de pommes cette année sur les marchés de l’Union européenne et cela va stimuler nos ventes.” REUTERS

Voir aussi

Une décennie après le décès de Mandela, son héritage pro-palestinien perdure

Follow ( 0 Followers ) X Follow E-mail : * Follow Unfollow JOHANNESBOURG – Quelques …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *