La Cour innocente le ministre français de la Justice de tout conflit d’intérêts à l’issue d’un procès sans précédent

Follow
( 0 Followers )
X

Follow

E-mail : *

PARIS (AP) — Un tribunal spécial a innocenté mercredi le ministre français de la Justice de tout conflit d’intérêts, jugeant qu’il n’était pas coupable d’avoir utilisé sa propre fonction pour régler des comptes personnels, lors du premier procès de ce type d’un ministre du gouvernement français alors qu’il était encore en fonction.

Eric Dupond-Moretti avait nié tout acte répréhensible et avait refusé de démissionner avant ou durant son procès de deux semaines, défiant ce qui était jusqu’à ces dernières décennies une règle non écrite d’après laquelle les membres du gouvernement démissionnaient lorsqu’ils faisaient l’objet d’une enquête.

Le verdict de mercredi constitue une victoire politique pour lui et ses amis. La Première ministre Elisabeth Borne s’est dite heureuse d’annoncer que Dupond-Moretti resterait dans ses fonctions.

“Le ministre de la Justice va maintenant pouvoir poursuivre son travail à l’intérieur de l’équipe gouvernementale… J’en suis ravie”, a-t-elle déclaré sur X, anciennement Twitter.

Avocat de premier plan avant son arrivée au gouvernement, Dupond-Moretti avait été accusé d’avoir abusé de sa propre position pour ordonner des affaires visant les magistrats qui enquêtaient sur lui, ses alliés et ses anciens clients.

Il a été jugé par un tribunal spécial pour des actes répréhensibles présumés du gouvernement créé en 1993, la Cour de justice de la République. Trois magistrats professionnels rejoints par 12 membres du Parlement – ​​six de la chambre basse et six du Sénat – ont entendu l’affaire, et une majorité de huit voix était requise pour se prononcer sur la question de la culpabilité.

LIRE LA SUITE : La France accuse la Russie d’avoir tenté en ligne d’attiser la controverse sur les graffitis des étoiles de David

D’après les historiens du droit, c’était la première fois dans la France moderne qu’un ministre du gouvernement était jugé alors qu’il était encore en fonction pour des actes posés en qualité de ministre. Le tribunal a déjà jugé 11 anciens membres du gouvernement et en a condamné sept au cours des trois dernières années.

Dupond-Moretti a quitté le tribunal quelques minutes après le verdict sans parler.

L’avocate de la défense Jacqueline Laffont a exprimé sa propre « satisfaction » et sa propre « grande émotion » face à cette décision qui, d’après elle, démontre que son client « était injustement accusé depuis trois ans ».

“C’est la victoire du droit… également la victoire de la séparation des pouvoirs”, a affirmé Laffont, ajoutant : “Le droit a triomphé et la justice a triomphé”.

Rémi Lorrain, aussi avocat de la défense, a également ajouté que le verdict est une « surprise uniquement pour ceux qui ont mal compris ». Il a affirmé que le jugement «dévoile qu’Éric Dupond-Moretti n’a jamais voulu se venger de qui que ce soit».

Dupond-Moretti a été nommé ministre de la Justice dans le gouvernement du dirigeant Emmanuel Macron en juillet 2020. Quelques mois plus tard, deux syndicats de magistrats et une association anti-corruption, Anticor, ont porté plainte contre lui.

L’avocat des syndicats de magistrats, Christophe Clerc, a affirmé que le verdict représentait une « justice imparfaite », mais a affirmé que le groupe estimait que les poursuites pourraient prévenir les conflits d’intérêts dans le futur.

Anticor a publié une déclaration sur son compte X, regrettant que le choix ait été rendue par un tribunal spécial pour les ministres du gouvernement. “La justice des ministres est malheureusement une justice politique, en violation évidente du principe d’égalité devant la loi”, a affirmé le groupe.

Le groupe anti-corruption Transparency International France a appelé dans une déclaration à une « vigilance éthique renforcée », en particulier à l’heure où les nouveaux membres du gouvernement font leurs « premiers pas ».

Les journalistes de l’AP, Elaine Ganley et Oleg Cetinic, ont participé à l’histoire.

Voir aussi

Jerrid Joseph Powell accusé des meurtres de sans-abri à Los Angeles

Follow ( 0 Followers ) X Follow E-mail : * Follow Unfollow Un homme de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *